Rocky Mountain Rotors

Témoignage d'un opérateur du Bell 505

Entretien avec Mark Taylor

Fondateur, co-propriétaire et pilote principal de Rocky Mountain Rotors

 

 


Rocky Mountain Rotors

 

 

Pourriez-vous nous parler de votre parcours et de l'entreprise ?

J'ai fait un peu de tout, j'ai travaillé dans un ranch, dans une ferme, dans le secteur de la construction, j'essayais tout simplement d'économiser pour me lancer dans la carrière que je souhaitais vraiment : voler. Je ne me suis pas lancé en me disant que je serais propriétaire de ma propre société. Je comptais voler pour une autre entreprise déjà établie ici. Quand je cherchais du travail, on m'a répondu : « Nous n'embauchons personne avant d'atteindre 2000 heures de vol. » J'étais anéanti et je me demandais comment atteindre mon objectif. Je ne souhaitais pas quitter le Montana, car c'est là que j'habite et j'adore cet État. C'est ce qui m'a poussé à monter ma propre entreprise.

 

 

Je ne souhaitais pas quitter le Montana, car c'est là que j'habite et j'adore cet État. C'est ce qui m'a poussé à monter ma propre entreprise. 

J'ai lancé Rocky Mountain Rotors en 2006 mais sous un autre nom. J'ai rédigé mon propre certificat Part 135, ce qui m'a pris environ 2 ans. C'était très dur. On est tout nouveau et il faut essayer d'adapter le certificat à ce qu'on fera à l'avenir. L'hélicoptère est un appareil si polyvalent en termes de possibilités que je ne m'imaginais pas encore tous les types de missions que nous effectuerions. Nous avons commencé en tant qu'école de vol avec certaines tâches commerciales et des visites, mais nous avons par la suite commencé à effectuer des missions de sauvetage avec le département du shérif. Mon partenaire commercial avait un Jet Ranger et je me suis très vite rendu compte que si je souhaitais développer mon entreprise, nous aurions besoin de plus grosses turbines. J'ai acheté un Bell 407GX en 2014 et j'ai commencé à offrir des vols pour le Yellowstone Club, un club de luxe. Pour certains membres, nous avions besoin d'un twin, c'est ainsi que nous avons acquis un Bell 429. 

 

 

Pourquoi l'hélicoptère est-il l'outil idéal pour la mission ?

Tout le monde rêve de voler et quand on vole, aucun pilote d'appareil à voilure fixe refusera d'admettre qu'il n'aimerait pas piloter un hélicoptère

Quelle sont les caractéristiques du Bell 505 qui vous ont attiré ?

Le 505 est incroyablement simple grâce au système FADEC et au G1000. Nous participons aux formations privées depuis un moment maintenant, et je suis très satisfait du 505 et de sa performance. Si vous suivez votre formation chez nous, vous devez passer du temps à haute altitude. Nous avons vu des tas d'élèves qui se retrouvent en situation précaire à haute altitude et qui dépassent leurs propres capacités et les limites de l'hélicoptère, mais le 505 a suffisamment de puissance pour aider les élèves à se sortir des situations trop rigoureuses pour les plus petits appareils. Un pilote d'hélicoptère ne vous dira jamais qu'un hélicoptère est trop puissant, ça n'arrivera jamais. 

 

 

Pour l'instant, le 505 est le meilleur appareil de formation du marché. Mes élèves apprennent plus vite et avec moins de stress

Le 505 est incroyablement simple grâce au système FADEC et au G1000. Nous participons aux formations privées depuis un moment maintenant, et je suis très satisfait du 505 et de sa performance. Si vous suivez votre formation chez nous, vous devez passer du temps à haute altitude. Nous avons vu des tas d'élèves qui se retrouvent en situation précaire à haute altitude et qui dépassent leurs propres capacités et les limites de l'hélicoptère, mais le 505 a suffisamment de puissance pour aider les élèves à se sortir des situations trop rigoureuses pour les plus petits appareils. Un pilote d'hélicoptère ne vous dira jamais qu'un hélicoptère est trop puissant, ça n'arrivera jamais.

Comme il s'agit d'un appareil de formation à turbine, en autorotation, on effectue généralement une reprise en repoussant les gaz à l'avance. Avec le 505, dès qu'on entame l'arrondi et qu'on enclenche les gaz, on annonce « accélérateur engagé, entamez l'arrondi ». C'est aussi simple et rapide que ça. Imaginons qu'un élève n'engage pas l'accélérateur ou qu'il ne tienne pas la manette des gaz correctement et que l'instructeur de vol doive reprendre les manettes, soit l'hélicoptère fini au sol, soit il faut faire une reprise qui entraîne généralement un surcouple. L'interrupteur de vol/ralenti est ultra-simple et beaucoup plus facile pour les nouveaux élèves. Ils essaient de parler, de regarder à l'extérieur et d'effectuer leurs vérifications. Après un moment, on s'habitue, mais nous simplifions l'apprentissage et réduisons le stress des nouveaux pilotes avec des étapes et des écrans simples, où ils ne doivent pas vérifier tous les cadrans un par un, c'est super simple. Mes élèves apprennent plus vite et avec moins de stress. Pour l'instant, le 505 est le meilleur appareil de formation du marché.

Le secteur immobilier est devenu très populaire. C'était super lorsque nous avons reçu le 505 car il s'agit d'un appareil climatisé qui offre beaucoup de puissance et une excellente visibilité pour tout le monde. Je me sens toujours coupable lorsque j'ai des passagers à l'arrière dans le Jet Ranger, j'aime vraiment ce que Bell a fait avec la cabine ouverte. Nous aimons les grandes fenêtres, les passagers adorent ça, spécialement ceux à l'arrière, qui aiment particulièrement les sièges et le cockpit ouvert.

 

 

Nos clients adorent le 505. La performance de l'hélicoptère est impressionnante.

Nos clients adorent le 505, les départements de shérif, les comtés de Gallatin et de Park, ils aiment tous le 505. En termes de missions, l'appareil est ultra-polyvalent. J'adore les sièges à l'arrière et la possibilité de les retirer très rapidement. Nous avons dû à plusieurs reprises transformer l'appareil en véhicule de transport de cargo plutôt que de passagers, généralement pour des missions de sauvetage. Qu'il s'agisse d'amener du matériel ou d'extraire des personnes. La performance de l'hélicoptère est impressionnante.

 

Ma première mission avec charge soulevée avec le 505 s'est déroulée à White Sulphur Springs. Nous avons été engagés pour transporter un campement et près de 8 tonnes d'équipement. Il y avait six miles de vol en raison des limites de service de la forêt. Il faisait 11 °C et la destination se situait à 7 500 pieds d'élévation, j'arrivais donc à 7700 pieds par-dessus de très grands arbres. J'ai commencé avec 1100 livres sous l'hélicoptère. Tout allait très bien et tous les cadrans étaient dans le vert, l'hélicoptère réagissait très bien. J'ai réduit la charge de 100 livres après l'arrivée du vent car nous étions du côté sous le vent de la montagne, mais nous n'avons dû réduire que de 100 livres car l'hélicoptère volait très bien. Je disposais d'un camion-citerne à proximité, je chargeais 45-1 h de carburant à bord par charge. J'étais très impressionné.

 

C'est cette mission qui nous a poussés vers la mission de Grand Teton, que nous avons décrochée. Un groupe de 6 universités mène des recherches visant à mieux dater les Tetons. Nos grands appareils n'étaient pas assez compétitifs, j'ai donc proposé le 505. Il y avait une autre firme de Salt Lake qui proposait d'utiliser son Long Light Single, qui avait été utilisé pour la première année, mais les universités recherchaient une alternative moins coûteuse. Nous avons transporté 750 livres de charge jusqu'au lac Delta, situé à 9 016 pieds d'altitude. Le lac est situé dans une petite cuvette, il faut donc atteindre 9200 pieds pour s'y rendre. La température était d'environ 0 °C. La mission s'est déroulée durant l'hiver, nous posions donc la charge sur le lac gelé. Le site est situé à l'est des Tetons, le vent dominant vient du sud-ouest et il y a un gros courant d'air qui provient d'au-dessus de la montagne et qui donne sur le haut des pales. Nous n'avons eu aucune difficulté à amener l'équipement. Nous avions la pédale gauche enfoncée à fond et il nous restait encore de la puissance moteur. Nous avons réalisé 8 trajets et plusieurs jours plus tard, j'ai dû aller rechercher l'équipement, réaménager l'appareil et rapatrier l'équipe. J'avais retiré les sièges pour être aussi léger que possible. Ça ne change pas énormément, mais à ces altitudes, chaque détail compte. C'était très facile de réinstaller les sièges pour rapatrier l'équipe à la fin du projet. 

 

 

Il y a une énorme différence entre le coût d'exploitation du 505 et d'un appareil de type Long Light Single

Il y a une énorme différence entre le coût d'exploitation du 505 et d'un appareil de type Long Light Single. Si j'ai besoin d'une capacité de charge plus élevée, je me tourne vers mon plus gros appareil monomoteur, mais le 505 est très proche et son opération est un peu moins coûteuse que celle des autres appareils. La possibilité de faire face à la concurrence avec un appareil performant nous a beaucoup aidés. 

 

 

L'achat d'un autre appareil aurait été une énorme erreur pour la croissance de notre entreprise. 

L'achat d'un autre appareil aurait été une énorme erreur pour la croissance de notre entreprise. Je n'aurais pas pu accepter toutes les missions que j'effectue avec le 505. Nos autres hélicoptères légers sont plutôt adaptés aux vols de plaisance avec un pâle souple, tandis que le 505 arbore un pâle plus rigide pour soulever des charges plus élevées et être plus durale. La tête du rotor du 505, sa plus longue transmission et ses pâles sont éprouvées, nous le savions lorsque nous l'avons commandé, nous avons beaucoup d'expérience. Il n'y a pas eu de surprise. Je suis très impressionné par la propreté du moteur Arrius. L'échappement a toujours l'air neuf. On peut se demander comment il peut si bien voler et de manière si propre tout en offrant tant de puissance. » 

 

 

Qu'est-ce qui fait de Bell est partenaire industriel si efficace ?

Nous nous sommes rendus au salon HAI en 2014 avec l'intention d'acheter l'appareil d'un concurrent, mais c'est là que nous avons vraiment découvert le 505. Bell a dévoilé le 505 lors de notre visite. Nous avons donc envisagé le 505 beaucoup plus sérieusement et ça a été une décision très difficile à prendre sur place car il n'était pas possible de voir un hélicoptère sur site et le modèle n'avait pas encore de moteur. Nous avons réservé une option en sachant très bien qu'il s'agissait d'un nouveau modèle. Nous avons discuté très franchement avec l'équipe de Bell concernant le fait que chaque nouveau modèle s'accompagne de problèmes, mais l'équipe nous a assuré qu'elle se chargerait de tous les problèmes, et après plusieurs années, c'est toujours vrai. Pour tous les détails à régler, ils ont tenu l'engagement qu'ils ont pris dès le début. Nous sommes très satisfaits du Bell 505, il est plus performant que prévu.

 

 

Ils ont tenu l'engagement qu'ils ont pris dès le début. Nous sommes très satisfaits du Bell 505, il est plus performant que prévu

« Nous nous sommes rendus au salon HAI en 2014 avec l'intention d'acheter l'appareil d'un concurrent, mais c'est là que nous avons vraiment découvert le 505. Bell a dévoilé le 505 lors de notre visite. Nous avons donc envisagé le 505 beaucoup plus sérieusement et ça a été une décision très difficile à prendre sur place car il n'était pas possible de voir un hélicoptère sur site et le modèle n'avait pas encore de moteur. Nous avons réservé une option en sachant très bien qu'il s'agissait d'un nouveau modèle. Nous avons discuté très franchement avec l'équipe de Bell concernant le fait que chaque nouveau modèle s'accompagne de problèmes, mais l'équipe nous a assuré qu'elle se chargerait de tous les problèmes, et après plusieurs années, c'est toujours vrai. Pour tous les détails à régler, ils ont tenu l'engagement qu'ils ont pris dès le début. Nous sommes très satisfaits du Bell 505, il est plus performant que prévu.


Nous sommes désormais un centre AMC de Bell, ce qui nous offre des opportunités commerciales, nous avons par exemple un 429 qui nous vient du Texas ainsi qu'un 505 de propriétaires que nous avons formés. Ils ont vendu leur petit hélicoptère à turbine pour s'offrir un 505 après avoir vu le nôtre, principalement pour les sièges arrière. L'accès est plus simple et il n'y a pas de bosse au milieu pour le passager central. Il y a plus de place pour les jambes et la cale est ample. »

 

 

Bell 505 pour les opérations utilitaires
Autres témoignages
Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience d'utilisateur optimale. En visitant Bellflight.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.