Parfait pour les aventures en hélicoptère

Témoignage d'un opérateur du Bell 505

Entretien avec Neil Mclean

Propriétaire et pilote du Bell 505

 

 


Rocky Mountain Rotors

 

 

Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?

 

 

J'ai découvert les hélicoptères avant mes études de médecine, lorsque j'étais pompier d'intervention rapide et que nous atteignions les feux de forêt en hélicoptère

Je suis médecin et j'ai été formé en médecine d'urgence et en soins intensifs. Ça n'a rien à voir avec le vol, mais j'ai toujours été intéressé par le vol, depuis mon enfance. Je voulais être pilote de chasse, mais je me suis tourné vers la médecine pour diverses raisons. J'ai découvert les hélicoptères avant mes études de médecine, lorsque j'étais pompier d'intervention rapide et que nous atteignions les feux de forêt en hélicoptère. C'était un super boulot. Nous avons énormément de forêts ici, en Colombie-Britannique, et nous répondons principalement aux incendies avec des équipes qui se déplacent en hélicoptère. J'ai eu la chance de passer beaucoup de temps dans des Bell 206, 212 et 204 durant ma période au sein du service d'incendie, c'est comme ça que je me suis passionné pour ces appareils. J'ai la chance de bien gagner ma vie dans ma carrière, je me suis donc laissé tenter par une bonne crise de la quarantaine, c'est ainsi que j'ai appris à piloter des hélicoptères. L'objectif était simplement de m'amuser et je m'y suis pris assez lentement. Il m'a fallu entre 12 et 14 mois pour obtenir mon permis chez Chinook Helicopters, à Vancouver. J'ai été formé et j'ai fait mon premier vol en solo dans un Bell 47, c'est comme ça que je me suis rendu compte que la commande des gaz était trop compliquée pour moi. Après mon premier vol en solo, je suis passé sur un Bell 206 pour la suite de ma formation. Je savais qu'il me fallait un appareil avec commande automatique des gaz, mais je suis passé au Bell 206 lorsque je me suis rendu compte que ce qui m'intéressait, c'était de voler avec ma famille pour explorer. Malheureusement, il n'existe de bon système de location d'hélicoptère, comme c'est le cas avec les appareils à voilure fixe. J'ai vite compris que si je souhaitais poursuivre ce hobby, il faudrait que j'achète un appareil. C'est ainsi que j'ai rencontré mon co-propriétaire, qui avait un Bell 206B à l'époque. Nous avons piloté le 206B pendant tout un moment jusqu'à ce que nous participions à un vol de démonstration à bord du 505.

 

 

Pourquoi l'hélicoptère est-il l'outil idéal pour la mission ?

 

 

J'aime faire de la randonnée, de la raquette et des activités de ce genre, j'aime donc atteindre des endroits qu'il est impossible d'atteindre en avion. Pouvoir visiter des endroits uniques, c'est incroyable

Je dis toujours qu'il n'existe rien d'autre qui se déplace dans trois directions à la fois. Les mouvements d'un hélicoptère sont tout simplement exceptionnels. Le pilotage est très agréable. J'aime faire de la randonnée, de la raquette et des activités de ce genre, j'aime donc atteindre des endroits qu'il est impossible d'atteindre en avion. Pouvoir visiter des endroits uniques, c'est incroyable.

 

 

Quelle sont les caractéristiques du Bell 505 qui vous ont attiré ?

J'avais moins de 200 heures de vol lors du vol d'essai à bord du 505. Ils m'ont invité à m'installer et m'ont demandé : « Vous souhaitez survoler Boundary Bay ? » Et j'ai répondu : « Je peux décoller maintenant, tout seul ? » Le pilote m'a dit que je pouvais. C'était la toute première fois que je rentrais dans cet appareil et tout s'est bien passé. C'est le résumé de ce témoignage, c'est un appareil ultra-simple à piloter ! J'ai environ 350 heures de vol maintenant, je suis donc toujours un très jeune pilote, et en raison de notre système de vol, on peut passer deux à trois semaines entre deux vols. Chaque fois que je rentre dans l'appareil, j'ai un peu peur. Mais honnêtement, à bord du Bell 505, je ne m'inquiète plus du tout. Cet appareil se comporte exactement comme je le souhaite. Il donne l'impression d'être très puissant et très stable. Pour moi, c'est l'un de ses principaux avantages. Il est très bien fabriqué et il vole très bien.

 

 

Puissance, puissance, puissance. C'est le plus important, il est possible de se sortir d'une situation difficile très rapidement en cas de problème

Puissance, puissance, puissance. C'est le plus important, il est possible de se sortir d'une situation difficile très rapidement en cas de problème. En tant que jeune pilote, le fait de disposer de toute cette puissance vous donne une sensation de sécurité, surtout avec le contrôle du rotor de queue.

 

 

Si je me retrouve dans une situation difficile et que je souhaite tout simplement remonter, c'est possible. J'essaie toujours de piloter comme s'il s'agissait de notre 206, avec beaucoup de réserve, mais il est bon de savoir que je dispose d'une bonne marge de sécurité. Je n'ai jamais peur de sous-estimer le vent ou de lui faire face, je sais que j'ai la situation sous contrôle. Quand je m'installe dans la cabine, la machine est magnifique. La visibilité est exceptionnelle et le cockpit numérique est parfait pour offrir aux pilotes les informations dont ils ont besoin. La technologie m'offre une sensation de sécurité supplémentaire avec le système FADEC et tout le reste. En tant que pilote junior à bord du 206, chaque fois que je prenais l'appareil, j'avais peur de faire un démarrage à chaud. Dans le 505, il ne faut même pas s'en soucier. Cette marge de sécurité a été un facteur important pour mon partenaire et moi dans la sélection de cet hélicoptère. La radio intégrée est géniale. Nous contrôlons souvent deux canaux à la fois, cette fonction est donc plutôt utile. J'utilise la fonction de recherche d'aéroport et son intégration pour utiliser leur fréquence comme fréquence active. Nous l'utilisons toujours en mode carte afin de contrôler l'espace aérien, ce qui est super pratique. Les procédures d'urgence sont assez similaires à celles du Bell 206. Il plane un peu mieux que son prédécesseur en autorotation. Je pense que le passage du Bell 206 au 505 était plutôt simple en termes de procédure d'urgence. Selon moi, la principale différence, c'est la sensibilité des pédales. Il faut davantage utiliser les pédales dans le Bell 505. J'effectue mes rappels dans le 206 car il y a plus de cas d'urgence à revoir que dans le 505.

 

 

La cabine du 505 est beaucoup plus agréable pour les passagers ; ils l'adorent, c'est certain. Les passagers se sentent plus impliqués car il n'y a pas de paroi dans le cockpit et ils bénéficient d'une bien meilleure visibilité.

La cabine du 505 est beaucoup plus agréable pour les passagers ; ils l'adorent, c'est certain. Les passagers se sentent beaucoup plus impliqués car il n'y a pas de paroi dans le cockpit et ils bénéficient d'une bien meilleure visibilité.  Les sièges surélevés sont très pratiques. Les enfants adorent s'asseoir à l'arrière. Ils ont beaucoup de place, ils branchent leur casque et leur tablette et ils s'occupent. Grâce à la radio intégrée, s'ils parlent trop, je peux isoler l'audio à l'arrière. Le compartiment à bagages est énorme, nous n'avons jamais manqué d'espace. Même quand nous sommes revenus à trois de la livraison et que nous avons voyagé pendant cinq à six jours avec tout le matériel, nous avions tout chargé à l'arrière sans aucun problème. Nous avons eu quelques problèmes de garantie, et tout a été réglé sans aucun problème. En termes d'entretien, tout a été facile. L'accès et le retrait des panneaux est plutôt simple. Jusqu'ici, l'entretien a été très facile. Ça n'a rien à voir avec les autres machines. Ce n'est pas une légère amélioration, c'est un énorme bond en avant. Par rapport au Bell 206 ou à d'autres appareils légers, ce modèle est plus imposant et plus robuste, il est capable de m'emmener où je le souhaite.

 

 

Collaborer avec Bell, c'est comment ?

 

 

Je fais partie d'une famille. Je me sens soutenu et je reçois le même traitement qu'un client qui possède 30 Bell 429

Nous avons suivi notre formation au Texas, c'était génial. Ce qui est bien chez Bell, c'est que personne ne demande réellement aux clients combien d'heures de vol ils ont. Ils se contentent de voler. Je suis là avec mes 250 heures de vol et les gars à-côté de moi sont des pilotes avec 15 000 heures de vol, et les instructeurs nous traitent exactement de la même manière. Ils nous offrent la même expérience et estiment que nous comprenons de la même manière. C'est ce qui m'a frappé chez Bell, on vous donne le contrôle de l'appareil très tôt dans la formation, et ce jusqu'à la livraison de l'appareil. C'était une très bonne expérience. On plaisante souvent en se disant qu'on devrait revendre cet appareil et en acheter un autre juste pour pouvoir revivre l'expérience de la livraison ! C'était fantastique. Toutes mes interactions avec Bell sont humaines et abordables. C'est comme si on discutait avec un ami lorsqu'on contacte notre représentant commercial. On peut décider de discuter un samedi ou un autre jour qui nous convient. Je fais partie d'une famille. Je me sens soutenu et je reçois le même traitement qu'un client qui possède 30 Bell 429.

 

 

Livraison du Bell 505

 

 

Bell 505 pour l'aventure
Autres témoignages
Rocky Mountain Rotors Bell 505
Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience d'utilisateur optimale. En visitant Bellflight.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.